Canada : L’industrie du cannabis a généré 15 milliards $CA de taxes et 151 000 emplois depuis la légalisation.

Malgré les difficultés qu’éprouvent les plus grandes entreprises de cannabis du Canada, son industrie légale a eu un impact économique important depuis la légalisation du cannabis en 2018, selon un nouveau rapport publié aujourd’hui par Deloitte.

Selon Deloitte, le secteur du cannabis a généré plus de 15 milliards $CA en recettes fiscales directes et indirectes pour les gouvernements canadiens et provinciaux, tout en créant plus de 151 000 emplois depuis que le Canada a légalisé le cannabis pour les adultes en octobre 2018.

Bien que Statistique Canada et Santé Canada publient régulièrement des données sur les ventes et l’impact du cannabis dans le pays, le rapport de Deloitte offre un regard davantage axé sur les recettes fiscales et le marché du travail depuis la légalisation.

Au total, l’industrie canadienne du cannabis a contribué à hauteur de 43,5 milliards de $CA à l’économie du pays entre la légalisation et 2021, selon Deloitte. L’industrie a investi directement environ 4,4 milliards $CA dans l’économie, tandis que 29,3 milliards $CA provenaient des contributions économiques « indirectes » et 9,8 milliards $CA des contributions « induites », selon le rapport.

Notre espoir, avec ce rapport, est que les gens se rendent compte que l’industrie a fait beaucoup plus que simplement fournir [aux producteurs autorisés] un accès au détail de 4 milliards de dollars », a déclaré Rishi Gautam, associé chez Deloitte qui dirige la pratique « cannabis » du cabinet de conseil. Cela a rempli les coffres du gouvernement et a été une aubaine pour l’industrie de la construction .

11 milliards $CA de cannabis achetés en 3 ans

Depuis 2018, les Canadiens ont acheté pour 11 milliards $CA de cannabis, tandis que les entreprises responsables de la production et de la vente du cannabis légal ont investi 29 milliards $CA pendant cette période, a indiqué Deloitte. Parmi les recettes fiscales générées, environ 1 milliard $CA provenait de contributions directes aux recettes publiques, tandis qu’un autre 2,9 milliards $CA provenaient des taxes de vente et d’accise. Les 11,2 milliards $CA restants ont été calculés à partir de sources fiscales indirectes et induites.

Deloitte définit les contributions économiques indirectes par l’activité générée dans d’autres secteurs, par exemple la construction des gigas serres de culture, tandis que les contributions économiques induites sont définies comme les dépenses de consommation découlant des salaires gagnés par les emplois du cannabis.

Le rapport souligne que les impacts économiques indirects ont été modélisés comme étant plus importants que ses contributions économiques directes « en raison des dépenses d’investissement importantes dans les activités liées à la construction et à la modernisation. »

https://wiwicorner.com numéro 1 du cannabis légal en France
Wiwicorner NUMÉRO 1 DU CBD.mp4